220px-Tampopo_cover

Mon cher ami David m'avait prévenue..." C'est un super film, mais t'as intérêt à avoir un bol de nouilles à portée de main..."

Les premières images donnent le ton : un yakuza tout de blanc vêtu entre dans une salle de ciné avec sa pouf et ses accolytes, qui lui servent un ENORME plateau de fromages et de charcuterie... Yakuza certes, mais gourmet !
L'histoire est simple : deux routiers tiraillés par la faim échouent dans un ramen-ya mal famé sous une pluie battante. L'un d'eux se laisse attendrir par la propriétaire, Tampopo (Pissenlit dans la langue de Molière), qui le supplie de lui apprendre l'art des ramen. Se forme alors une petite équipe genre l'Agence Tous Risques, avec chacun sa spécialité : préparation du bouillon, confection des ramen, cuisson de celles-ci, service et décoration ! Au final, tout le monde s'échine jusqu'à faire du ramen-ya de Tampopo THE place to be. A intervalles réguliers apparait notre yakuza gourmet qui nous délecte de scènes érotico-gastronomiques, la meilleure étant à mon avis lorsqu'il casse un oeuf et se met le jaune dans la bouche, puis le passe dans la bouche de sa compagne, et vice-versa jusqu'à ce qu'elle jouisse en le cassant. J'avoue que ça me tente presque !

Je ne résiste pas à vous retransmettre les étapes d'une parfaite dégustation de ramen :
Tout d'abord, petit scarabée, observe le bol dans sa totalité et apprécie ses arômes et ses ingrédients : les perles de gras qui scintillent à la surface, les pousses de shinachiku (pousses de bambou fermentées) qui brillent, l'algue qui sombre peu à peu, les oignons nouveaux qui flottent... Concentre toi sur les 3 tranches de porc, elles jouent un rôle clé mais restent modestement cachées... Caresse la surface des ramen avec le bout de tes baguettes, pour exprimer ton affection. Puis tapotte le porc et dépose le à droite du bol dans le bouillon. Ce qui est important à ce stade c'est de s'excuser auprès du porc en lui disant "A très bientôt !". Enfin, commence a manger, les nouilles en premier, et pendant que tu les aspires, regarde le porc avec affection.
Mange quelques pousses de shinachiku, puis quelques nouilles, puis encore du shinachiku. Puis prends 3 gorgées de bouillon. Enfin, comme si c'était une des plus importantes décisions de ta vie, prends une tranche de porc et tapotte le contre le bord du bol, pour l'essorer. A manger avec un sourire BE-AT !

Cultissime !!! Je ne peux que vous le recommander très chaudement !! et bien sur David avait terriblement raison, un bol de ramen à proximité est indispensable !