Shu c'est tout simplement le roi de la brochette. Alors je vous arrête tout de suite, je ne parle pas de la brochette de manifestation mi-crue mi-carbonisée, ni de la classiquissime yakitori que vous avez rencontrée à toutes les sauces. Non. Je vous parle de KU-SHI-A-GE.
Il s'agit donc de brochettes pannées et frites, spécialité dont Shu à la primeur en territoire parisien.

L'ambiance : Quand je suis arrivée devant le restaurant j'ai cru que c'était une blague. Pas le resto hein, mais la porte. La porte vous arrive à mi-cuisse, il faut donc pratiquement vous accroupir pour pouvoir entrer, ça rappelle un peu le rite de la cérémonie du thé. Ceci étant fait avec succès (elle est belle la jeunesse...), le restaurant est fort agréable, ambiance boisée, lumière tamisée (d'où pas de photos, sorry...), personnel discret mais néanmoins aux petits soins.

L'assiette : Alors c'est simple, Shu ne propose que 3 menus. Dans le doute on a tapé au milieu en choisissant le menu Suzu. Mine de rien, ce dernier est composé de (tenez-vous bien) : un sashimi, un plat de saison, 15 (!) kushiage, un autre plat, et un dessert.
Alors ça va pas être drôle ce que je vais vous dire, mais tout était excellent. Quand on a en plus un petit umeshu pour faire passer, franchement, que demande le peuple... Pour revenir plus spécifiquement sur les kushiage, il y en a de toutes les sortes, légumes, poissons, pas grasses pour un sou. Je vous dis franchement, 15 brochettes ça parait interminable! Quand en plus il faut descendre un o-chazuke derrière, je vous invite au jeûne 24h à l'avance. Pour finir, nous nous sommes délectées d'une délicieuse (même en février) gelée de fraise !

Le prix : Menus Kaze à 38€, Suzu à 48€ et Kyôu 63€.

Alors ? Alors oui c'est cher mais ça vaut largement le détour, si on aime les fritures bien sur!

 

Shu
8, rue Suger, Paris 6e
Tel: 01 46 34 25 88
restaurant-shu.com
Ouvert uniquement le soir, fermé le dimanche