P1030749

9 septembre 2012
Me voila en route, direction : Le reve. Kyoto. 5 ans que j`attends ce moment. Des mois que j`apprehende.
Dans le train, je recolle mes pompes, qui ont fondu sous la chaleur nippone. Arrivee dans la ville de mes reves, une pauvre ame edentee qui flaire la vinasse m`extorque une piecette en echange d`un ticket de metro. Mon hotel est en face du jardin imperial, archi bien situe. J`ouvre une nouvelle fois la parenthese promotionnelle, il s`agit du Palace Side Hotel, qui a des chambres proprettes, calmes, pas trop cheres (5.000 yens la simple), loue des velos pour une somme modique et a l`immense avantage d`avoir des machines a laver a dispo. Juste on est pas censes telecharger des photos et rester plus d`une 1/2h sur l`ordi, odnc ce que je suis en train de faire est totalement illegal...Voila.
Je m`effondre sur mon lit, je suis crevee, je crois que j`ai bien merite une bonne sieste. A mon reveil je ne sais pas trop quoi faire, je me dirige vers le chateau tout pres. Pas de bol, les entrees ferment a 16h, il est 16h10. Broucouille, il est trop tard pour n`importe quel temples ou musees, c`est donc l`heure de decouvrir downtown, Sanjo-dori. Une petite rue ultra commercante gavee de jolies boutiques, j`anticipe des difficultes quant a mon budget! J`arrive chez Junkudo, je cherche un livre sur Kyoto et emporte Old Kyoto, un livre sur toutes les boutiques traditionnelles de la ville. Pour me remettre de mes emotions je me goinfre d`un gateau au chocolat ultra bon et d`un smoothie a la mangue au cafe situe au dernier etage du batiment. Je revis. Les reperes sont pris.
En redescendant parmis les mortels la seance souvenirs commence, je m`offre une tres jolie robe Made In Japan, avant de chercher desesperement Ippudo pour diner. Je dois dire que jusqu`ici c`etait facile, je savais exactement quoi manger, mais a Kyoto, a part le yuba, je ne sais pas trop quelle est la specialite et ca me desoriente. Mes ramens englouties, je passe faire une tour a velo dans le quartier de Gion mais c`est extremement calme (meme si j`appercois de loin une maiko!!!) et je rentre me glisser sous la couette en prevision d`une semaine chargee.

10 septembre 2012
Il me faut un plan de bataille. La il y a trop de choses a faire, trop de choses a voir, je ne sais pas quoi choisir, c`est horrible. Bon bah c`est pas le moment de faiblir, donc direction les must-see, on commence par le Kingaku-ji, le pavillon d`or. Je dois dire que je suis une peu decue, je m`attendais a quelque chose de plus grand, mais ca reste tres beau (hormis le fait qu`on ne puisse pas entrer a l`interieur). Un joli parcours offre de multiples vues du pavillon. Ca, c`est fait. 

P1030783

Tout pres il y a le Ryoan-ji, celebre pour son jardin zen aux 15 pierres. Deja je fais un signe de tete aux touristes que j`ai croise sur ma route.
Il est precede d`un ravissant  etang plein de nympheas de toutes les couleurs. A l`interieur du temple le plancher chante. Apparemment c`est fait expres, pour qu`on ne soit pas surpris quand arrive quelqu`un. C`est effectivement tres beau mais je ne suis pas bouleversee. J`aime mieux la mer de verdure de l`autre cote, avec cette mousse dense qu`ils savent si bien entretenir.

P1030790 P1030793   

P1030806

Je dejeune rapidement puis me rend au Gingaku-ji, le petit frere du premier, cense etre recouvert d`argent mais jamais termine. Et la oui, la je suis touchee. Meme si c`est tout petit et noir de monde, le jardin zen est splendide, je pourrais regarder ces graviers pendant des heures. Le parcours entre les arbres est tres poetique et les erables font coucou au Momiji de la pointe de quelques feuilles rouges. Sur le retour je m`arrete dans un cafe tout pret de mon hotel et mange la plus mauvaise crepe de l`histoire de la crepe. MAIS je trouve un super magazine, Kyoto Season, avec tout plein d`adresses sympathoches. Meme si je comprends rien, je m`en sort juste avec les photos et les cartes, comme les momes :) Toute contente de ma trouvaille, je rentre a l`hotel et vais diner avec un compagnon d`aventures (rien de transcendantal, donc je vous epargne), qui, vous le croirez pas, mais bosse ... au CERN, a Genf plage. Decidement le monde est petit ! 

P1030820 P1030830 

P1030826