Sauan est-il un autre restaurant japonais ? A première vue, oui. Pour découvrir ses secrets, il faut s'approcher d'un peu plus près. Voici. Le concept, tout d'abord. Ici, le mot d'ordre est omakase. Pardon ? Kazumi, maitresse des lieux, à choisi une formule simple : pas de carte, mais chaque mois des menus fixes concoctés à base de produits frais de saison, selon l'inspiration du chef. 
Approchons nous encore un peu. Voilà. Kazumi met un point d'honneur à proposer des produits de la plus grande qualité. Le riz Koshihikari, réputé pour être une des meilleures souches de riz, est en provenance d'Italie, ce qui garanti sa fraicheur. Les nori proviennent directement du marché de Tsukiji de Tokyo, et les thés sont 100% nippons. Passons aux poissons, qui en très grande majorité proviennent d'Europe et sont soigneusement choisis par le chef sushi parmi 4 fournisseurs. Enfin, cerise sur le gâteau, une bonne partie des légumes japonais que vous trouverez dans votre assiette sont issus d'un petit jardin dédié au restaurant !

L'ambiance :  Quasi face au Jardin Anglais, Sauan bénéficie d'une position très privilégiée.  Si j'étais a priori sceptique au sujet des murs vert matcha, le restaurant se révèle très agréable, calme et lumineux, surplombé par un magnifique plafond-coupole constellé de mosaïque miroir. Le personnel 100% nippon vous reçoit très aimablement.

L'assiette : A midi, nous avions choisi de voir grand et d'opter pour le menu le plus copieux : le karatsu. Coup d'envoi avec 3 petites entrées du chef : saumon cuit mariné, purée d'edamame, tofu maison et crevette. Le tout est excellent, avec un succès particulier pour le tofu très soyeux. Vient ensuite une petite assiette de sashimi, servie sur glace, comme cela se pratique en été (en septembre il faisait encore chaud). On avait gentiement accepté de m'y mettre du maquereau, dommage qu'il n'ai pas été mariné comme je l'espérait (shimesaba, mon préféré). Passons, le saumon et les coquilles saint-jacques sont extra-frais. Nous avons ensuite partagé un assortiment de tempura et de sushi. Bravo pour les tempura très réussis avec plusieurs poissons. Vient le dernier plat, un porc au miso très tendre, servi avec de la purée, simplement délicieux. Pour clore cette farandole, une petite boule de glace au matcha. Nous voilà repus et satisfaits !

Le prix : Les menus de midi varient de 28 à 78 CHF pour le karatsu, le soir de 65 à 125 CHF. Possibilité de sushi à la carte.

Alors ? Les menus à prix fixes et l'impossibilité de choisir à la carte ses plats préférés peuvent en effrayer certains, mais c'est là une occasion idéale de découvrir de nouvelles saveurs, par ailleurs magistralement préparées. Soyez téméraires !

Sauan1

Sauan2

Sauan3

Sauan4

 

Sauan
Quai Gustave Ador 1
, Eaux-Vives
Tel: 022 736 68 02

Fermé dimanche et lundi
www.sauan.ch